L'écran crevé



JACK REACHER **

De Christopher McQuarrieJACK REACHER   ** dans 2 étoiles ** affiche1-225x300

Un homme armé tire six coups de feu. Cinq personnes sont tuées. L’enquête révèle rapidement un suspect que tout accable, qui ne prononce qu’une phrase pour sa défense : « Trouvez Jack Reacher ». Aidé par une jeune avocate téméraire, Reacher, ancien enquêteur militaire vivant aujourd’hui comme un fantôme, s’embarque dans une sombre affaire de complot et entame une dangereuse course pour faire éclater la vérité…

Adaptation de One Shot, neuvième tome des aventures du héros que rien n’arrête créé par Lee Child, Jack Reacher propose à son spectateur un nouveau genre de héros. Nouveau ? Pas tant que cela, puisque l’on ne tarde pas à reconnaître dans cet ancien héros de guerre le probable fils caché de Jason Bourne et de l’inspecteur Harry, qui aurait décidé de se prendre pour un Justicier dans la ville.

On imagine sans peine que Tom Cruise, qui malgré toutes les polémiques continue de prendre des risques et de surprendre, a vu dans ce personnage éminemment « cool » la possibilité de rivaliser avec Ryan Gosling dans Drive. En soi l’idée n’est pas désagréable. Jack Reacher est costaud, drôle et intelligent. Il n’a plus rien à attendre de la société dans laquelle il vit mais reste toujours intègre… En bref, un super-héros d’aujourd’hui, résolument dans l’air du temps.

On l’accompagne donc ici dans une enquête au long cours « à l’ancienne » (dont le rythme en surprendra plus d’un), qui déroule tranquillement le fil du sombre complot ourdi par des puissants et exécuté par des gros bras.

De tous les plans, et même s’il incarne un héros supposé être très grand, Tom Cruise joue sans complexe la carte de l’action et du fantasme vieillissant qui n’a pas peur de continuer à mouiller sa chemise lorsqu’il casse du méchant à tours de bras. Dans une partition digne d’un Chuck Norris de la grande époque, on ressent également énormément l’influence du récent Taken, un modèle d’efficacité.

photo-jack-reacher-300x200 complot dans Action, muscles et pyrotechnie

Jack Reacher... Un justicier dans la ville ?

Mais le vrai avantage de ce film qui se regarde sans que l’on ai à fatiguer ses neurones est son humour noir cinglant qui n’a pas peur de bousculer. On oubliera vite les grandes séances où Reacher explique sa notion de la liberté et où Werner Herzog, grand méchant, raconte ses petites histoires pour montrer qu’il est vraiment impitoyable, mais on retiendra sa façon d’annoncer comment il va botter le train aux petits jeunes qui viennent le chercher, ou encore cette sublime course-poursuite urbaine et nocturne.

La suite au prochain épisode ? L’avenir nous dira si Cruise et McQuarrie débutent  une nouvelle franchise avec ce Jack Reacher, où si le spectateur devra se contenter de cet honnête cadeau de Noël qui se regarde finalement dans un petit plaisir coupable.

 

Action. États-Unis. 2 h 11.

Date de sortie : 26 décembre 2012.

Scénario : Christopher McQuarrie.

D’après l’œuvre de Lee Child.

Interprètes :

Tom Cruise (Jack Reacher),

Rosamund Pike (Helen),

Robert Duvall (Cash),

Richard Jenkins (Alex)…


Laisser un commentaire

yerlifilmizle |
bellebabystar11 |
Thewalterblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A'bou Hartmann
| Leslapinsdelisa
| Cinedays