L'écran crevé



MAIN DANS LA MAIN **

De Valérie Donzelli. MAIN DANS LA MAIN   ** dans 2 étoiles ** affiche-225x300

 

Joachim a du mal à couper le cordon avec Véro, sa sœur. Hélène, elle, ne peut pas se passer de son amie Constance. Il vit à Commercy, où il est miroitier, elle, est professeur de danse à l’Opéra Garnier. Contre toute attente, et par pur hasard, Hélène et Joachim vont se rencontrer, et dès lors, ne pourront plus se quitter. Comme sous l’effet d’un charme, ils deviennent inséparables, au sens propre du terme… et au figuré ?

Avec Main dans la main, Valérie Donzelli revient à un genre plus léger, plus proche de la Reine des pommes. Cette comédie au ton espiègle, qui taquine par instants la corde sensible, souffre malheureusement de la comparaison avec la verve autobiographique de la Guerre est déclarée, précédent long métrage renversant de la cinéaste.

Car ici, on sourit certes souvent (notamment grâce à l’univers des petits rats d’opéra…) mais l’on rit bien rarement. Pourtant, Donzelli modifie peu la recette. Elle reste collée à Jérémie Elkaïm, toujours en forme de guimauve adorable, joue sur un maximum de spontanéité et abuse de morceaux musicaux toujours efficaces. Mieux, elle offre à voir une étonnante Valérie Lemercier, touchante et séduisante dans son personnage de professeur qui nie son mal-être.

main-dans-la-main-photo-300x200 amour dans C'est français !

Lemercier et Elkaïm, plus raccords que jamais.

Dommage alors que les excellentes idées de scénario, à commencer par cette « obsession » à suivre l’autre comme son ombre, soient trop vite oubliées et reléguées au rang de simple gag, qui s’achève moins en entrechat qu’en queue de poisson. Les personnages secondaires féminins peinent également à se démarquer, écrasés par l’histoire comique qui se mue en histoire d’amour, avant d’être eux aussi trop vite abandonnés. Un abandon d’autant plus fâcheux qu’il ne se fait pas vraiment au profit du rythme, qui peine à tenir la distance malgré la courte durée du film, vraiment moins abouti qu’à l’accoutumée.

L’ensemble garde malgré tout beaucoup de sympathie et de bonne humeur, principalement grâce au duo inattendu en tête d’affiche et au charme particulier des murs de l’Opéra Garnier. Mais tout de même, on regrette de ne pas trouver plus de ferveur, de poésie et de malice dans ce Main dans la main, à l’instar de son générique de fin qui montre des… pieds.

 

France. Comédie dramatique. 1 h 25.

Date de sortie : 19 décembre 2012.

Scénario : Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm, Gilles Marchand.

Interprètes : 

Valérie Lemercier (Hélène),

Jérémie Elkaïm (Joachim),

Béatrice de Staël (Constance),

Valérie Donzelli (Véro)…


Laisser un commentaire

yerlifilmizle |
bellebabystar11 |
Thewalterblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A'bou Hartmann
| Leslapinsdelisa
| Cinedays