L'écran crevé



SKYFALL ****

De Sam MendesSKYFALL  **** dans 4 étoiles **** 20264212.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx-225x300

 

Son nom est Bond… James Bond. Mais une fois n’est pas coutume, sa dernière mission tourne mal. 007 est laissé pour mort, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier, et le MI6, attaqué, est obligé de se retrancher dans les sous-sols de Londres. En ces temps de peur, où tout le monde doute de l’autre, l’autorité de « M » est ébranlée, et elle doit se tourner vers son dernier allié de confiance, revenu d’entre les morts. Bond se lance alors sur la piste du mystérieux Silva, et va plus que jamais devoir agir dans l’ombre… 

50 ans de Bond. Pour cet anniversaire un peu particulier, la franchise de l’agent secret le plus célèbre au monde se paye le luxe d’un réalisateur oscarisé. Apportant une dimension nouvelle au mythe, Sam Mendes (American Beauty, Les Noces Rebelles…) s’investit à redorer le blason du personnage de Ian Flemming, le dépoussiérant un peu pour en faire un « vieux » pas si dépassé, terriblement au goût du jour.

20079592.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-20120412_092542-300x200 Action dans Action, muscles et pyrotechnie

Sauvé par le Bond ?

Sans garder plus longtemps le secret (agent), Skyfall est un très bon Bond. Film nostalgique et crépusculaire en forme d’hommage, il compile les références tout en prônant l’ouverture de la franchise au drame. Pas question ici de lorgner du côté des Jason Bourne, il réanime une identité, une veine « bondienne » que l’on croyait perdue, dans un exercice malin et jouissif.

20239397.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx-300x200 Angleterre dans Espions et espionnage

Daniel Craig et Javier Bardem : bataille de B(l)onds

Si l’on oublie l’inutilité relative des deux « Bond Girls » de cet opus, il reste largement de quoi se satisfaire. La mise en scène est souvent vertigineuse, les scènes d’actions superbes, à l’instar de la musique, des images et des lumières, toutes particulièrement soignées… Mais ce que l’on apprécie par dessus-tout, c’est l’humour et la vision presque « naïve » des services d’espionnages. Finis les complots internationaux qui n’en finissent plus de rebondir, dans Skyfall, le scénario aussi se veut épuré, laissant la part belle à une vraie profondeur dramatique et surtout aux personnages, qui le méritent amplement.

20079576.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-20120412_085332-300x202 combat dans Un héros super

La classe à l'anglaise...

007 bien sûr, mais aussi « M », « Q », et un vrai méchant aussi cinglé que dangereux (Javier Bardem, mémorable), tous donnent au film la possibilité d’atteindre son ambition : continuer d’assurer encore une longue vie à l’agent secret. On ne va pas s’en plaindre.

 

Action, Espionnage. 2 h 23.

États-Unis, Royaume-Uni. 

Date de sortie : 26 octobre 2012.

Scénario : Neal Purvis, Robert Wade, John Logan.

Photographie : Roger Deakins.

Interprètes : 

Daniel Craig (James Bond),

Judi Dench (M),

Javier Bardem (Silva),

Ralph Fiennes (Gareth Mallory),

Ben Wishaw (Q)…


  1. Jambon Jovial écrit:

    Waouuh !!! Sabrons le champagne ! Nous sommes d’accord sur tous les points !
    C’est exactement ça, un scénar qui évite de s’éparpiller dans des imbroglios de complots de mes fesses pour mettre en avant les personnages et leurs drames internes. C’est presque nouveau chez 007 (Casino Royale avait amorcé ce virage avant que Quantum… ne s’empresse de le gâcher). Le perso de Silva est très bien écrit et joué, ce sont tous les refoulements de James Bond qui refont surface, c’est vraiment intelligent.
    Bien sur choisir un réalisateur pour réaliser, ça change tout. Et Sam Mendes en est un très bon (même si il n’est pas aussi virtuose pour les scènes d’actions que Martin Campbell)
    Là où les deux opus précédents lorgnaient du côté de Jason Bourne et cette nouvelle vague du film d’action, on ressent clairement dans celui ci l’influence de Christopher Nolan, de ses Batman et de son Inception. Mais Mendes a le bon gout de ne garder que le meilleur de chez Nolan, à savoir sa capacité à faire s’imbriquer le drame dans chacun des niveaux de lecture du film, et d’éviter cet esprit de sérieux de golden boy hollywoodien qui le dessert.
    Non vraiment entièrement d’accord, ce film était bien bond !

    Citer | Posté 1 novembre 2012, 19 h 16 min

    Répondre

  2. dasola écrit:

    Bonsoir, voilà un film à voir absolument. Très bon cru. Je n’ai pas vu passer les 2h15 que dure le film. Bonne fin d’après-midi.

    Citer | Posté 16 novembre 2012, 17 h 00 min

    Répondre

Laisser un commentaire

yerlifilmizle |
bellebabystar11 |
Thewalterblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A'bou Hartmann
| Leslapinsdelisa
| Cinedays