L'écran crevé


« | Accueil | »

ASTERIX ET OBELIX : Au service de Sa Majesté *

De Laurent Tirard.ASTERIX ET OBELIX : Au service de Sa Majesté  * dans 1 étoile * 20064351.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-20120323_014754-225x300

 

Lorsque Jules César décide d’envahir l’île de Bretagne, située au nord de la Gaule, aux alentours de 50 avant Jésus Christ, la victoire est rapide et totale. Enfin presque… car un petit village résiste à l’envahisseur. Cordélia, reine des bretons, décide donc d’envoyer le brave Jolitorax chercher de l’aide en Gaule, dans un village où, dit-on, on résiste à l’empire romain grâce aux effets d’un mystérieux breuvage…

Voilà donc Astérix, Obélix, et Goudurix, le jeune neveu d’Abraracourcix le chef, qui traversent la Manche à la rencontre de leurs voisins Bretons.

 Après l’épisode navrant d’Astérix aux jeux Olympiques, récoltant probablement la palme du pire film  français en 2008, on espérait presque que les studios laisseraient nos guerriers gaulois en paix. Mais non, voici une nouvelle tentative portée par Laurent Tirard, habitué à l’univers de Goscinny puisqu’il s’en était tiré avec les honneurs en adaptant Le Petit Nicolas sur grand écran, en 2009.

Visiblement désireux de faire aussi bien que l’Astérix d’Alain Chabat, cet épisode risque malheureusement d’en décevoir plus d’un. Côté scénario, pas de grandes surprises, le film propose une adaptation combinée d’Astérix chez les Bretons et d’Astérix chez les Normands, introduisant donc en Grande-Bretagne les féroces guerriers nordiques cherchant à connaître la peur. Si quelques personnages ont étés inventés pour les besoin du scénario, on ne peut que féliciter tous les clins d’œil et les efforts pour se rapprocher de la bande-dessinée.

20262071.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx-300x199 adaptation dans C'est français !

Quatre courageux héros... n'est-il pas ?

Mais alors pourquoi avoir alors à ce point bâclé les dialogues ? Les effets spéciaux inutiles et laids ? Pourquoi avoir jugé nécessaire d’introduire un humour d’une lourdeur grotesque ? Jules César fait la blague à Astérix lui faisant croire qu’il est son père… Obélix vit une histoire d’amour avec une gouvernante anglaise stricte… autant de moments franchement embarrassants qui laissent en bouche un goût amer de sanglier bouilli à la menthe. Dommage, d’autant plus qu’Édouard Baer campe un Astérix plutôt convaincant, accompagné de quelques personnages secondaires attachants (remercions Guillaume Gallienne et Vincent Lacoste…)

Si Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre prônait un humour estampillé Canal+ qui a su séduire son public, Au service de Sa Majesté offre un humour plus populaire, moins raffiné. Résultat ? Un film familial qui plaira (peut-être) aux plus petits, mais honnêtement, les amateurs des aventures du guerrier gaulois ont tout intérêt à passer leur chemin.

Comédie. France. 1 h 49.

Date de sortie : 17 octobre 2012.

Scénario : Laurent Tirard, Grégoire Vigneron.

D’après l’œuvre de René Goscinny et Albert Uderzo.

Interprètes :

Édouard Baer (Astérix),

Gérard Depardieu (Obélix), 

Vincent Lacoste (Goudurix),

Guillaume Gallienne (Jolitorax)…


Laisser un commentaire

yerlifilmizle |
bellebabystar11 |
Thewalterblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A'bou Hartmann
| Leslapinsdelisa
| Cinedays