L'écran crevé


« | Accueil | »

CAMILLE REDOUBLE ***

De Noémie Lvovski.CAMILLE REDOUBLE  *** dans 3 étoiles *** Camille-redouble-affiche-225x300

 

Camille, approche de la quarantaine. Actrice pour des seconds-rôles, elle boit trop sans que sa fille puisse lui faire entendre raison, surtout depuis qu’Eric, son mari, l’a quitté pour une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre chez ses anciennes amies, Camille est subitement renvoyée dans son passée. Retrouvant ses 16 ans, ses parents et sa rencontre avec Eric. Quels choix va-t-elle faire alors qu’elle connaît déjà la fin de l’histoire ?

Noémie Lvovsky, qui n’avait plus tourné depuis 2007, semble avoir pris un nouvel essor après le succès retentissant des Beaux gosses de Riad Sattouf en 2009. Multipliant les rôles ces derniers mois, la voici aujourd’hui derrière et devant la caméra, dans la peau de Camille, une quadra à qui la vie ne sourit plus.

Malgré un pitch qui laisse un goût de déjà-vu, l’intérêt ici est de laisser son personnage décider si elle doit tout faire pour changer sa vie en allant à l’encontre de ses envies, où si elle doit simplement essayer de faire du mieux qu’elle peut. La réponse semble facile, mais grâce à une multitude de petits détails et de trouvailles narratives, on adhère rapidement à l’histoire.

Il faut dire que la cinéaste sait s’entourer, les seconds-rôles (des jeunes filles « meilleures amies » aux apparitions clins-d’oeil, de Jean-Pierre Léaud à Mathieu Amalric) sont tous au diapason, tandis que la reconstitution des 80′s façon Sauvés par le gong fait son petit effet. Remercions-la également d’avoir conservé les mêmes comédiens pour les deux époques (en ne changeant que les tenues et les comportements…), permettant de faire fi plus facilement du réalisme et des aberrations qui parsèment le film.

Camille-redouble-photo-300x200 alcool dans C'est français !

On n'a pas tous les jours 16 ans...

Si le rire tient une place importante dans Camille redouble, chacun aura également droit à son lot d’émotions, et même de reflexion, suivant Camille dans ses choix qui seront mis en valeur plutôt que les traditionnelles situations comiques du « voyage dans le passé ». Dommage après tout ça que le film accuse quelques longueurs dans sa troisième partie, peinant à faire revenir l’héroïne parmi nous… Finalement, de cette expérience, Camille ressort grandie et le spectateur diverti… que demander de plus ?

 

France. Comédie dramatique. 1 h 55.

Date de sortie : 12 septembre 2012.

Scénario : Noémie Lvovsky.

Musique : Gaëtan Roussel.

Interprètes :

Noémie Lvovsky (Camille),

Samir Guesmi (Eric),

Yolande Moreau (la mère),

Denis Podalydès (Alphonse)…


Laisser un commentaire

yerlifilmizle |
bellebabystar11 |
Thewalterblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A'bou Hartmann
| Leslapinsdelisa
| Cinedays